• "Et l'on n'y peut rien"

    On a re-découvert cette chanson de JJ Goldman qui, si on tRAnspose, fonctionne si bien avec notre Chouchou... ^^

    Et l'on n'y peut rien...

    Comme un fil entre l'autre et l'un
    Invisible, il pose ses liens
    Dans les méandres des inconscients
    Il se promène impunément

    Et tout un peu tremble
    Et le reste s'éteint
    Juste dans nos ventres
    Un noeud, une faim

    Il fait roi l'esclave
    Et peut damner les saints
    L'honnête ou le sage
    Et l'on n'y peut rien

    Et l'on résiste on bâtit des murs
    Des bonheurs, photos bien rangées
    Terroriste, il fend les armures,
    Un instant tout est balayé

    Tu rampes et tu guettes
    Et tu mendies des mots
    Tu lis ses poètes
    Aimes ses tableaux

    Et tu cherches à le croiser
    T'as quinze ans soudain
    Tout change de base
    Et l'on n'y peut rien

    Il s'invite quand on ne l'attend pas
    Quand on y croit, il s'enfuit déjà
    Frère qui un jour y goûta
    Jamais plus tu ne guériras

    Il nous laisse vide
    Et plus mort que vivant
    C'est lui qui décide
    On ne fait que semblant
    Lui, choisit ses tours
    Et ses va et ses vient
    Ainsi fait l'amour
    Et l'on n'y peut rien 

     

    Jean-Jacques Goldman

    Fantaisie

    Fantaisie

     

    Fantaisie

     

     

     Crédits Robert Ascroft / Getty Images

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Jolie Pensée
    Vendredi 9 Mars à 12:18

    J'avais complètement oublié cette chanson de Goldman qui, c'est vrai, une fois transposée correspond bien à notre état d'esprit, particulièrement la phrase: Frère (enfin soeur happy) qui un jour y goûtas, plus jamais tu ne guériRAs

    Merci pour ce petit retour en arrière.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :