• Staged 1999

    En 2012, le producteur Darren Denison a mis en ligne un trailer d'un film court, en noir et blanc, Staged, dans lequel joue Richard Armitage et qui date de 1999 ! L'histoire : un couple se dispute pendant les répétitions en costume, en attendant de remonter sur scène. La voir et voir les captures d'écran, c'est ici ;)

    Darren Denison n'avait jamais pris le temps de monter ce court métrage et il lance ce projet maintenant : il est très surpris de l'accueil qui est fait à son travail avec Richard.

    Staged, 1999 Richard Armitage

    Staged, 1999 Richard ArmitageStaged, 1999 Richard Armitage

    Staged, 1999 Richard ArmitageStaged, 1999 Richard Armitage

    Avec l'aimable autorisation de Denison entertainment

     

    Traduction de l'interview et du témoignage que Darren Denison a accordé à RichardArmitageNet.com 

    Avec l'aimable autorisation de Ali (Thanks to Ali)

     

    Darren Denison a gentiment répondu à quelques questions en rapport avec son court-métrage, STAGED, après qu’il est posté une bande-annonce sur Vimeo le jeudi 8 janvier 2013.

     

    Merci pour avoir posté cette bande-annonce ce matin, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la production s’il vous plaît ?

    Merci pour votre intérêt pour STAGED et pour vouloir le partager sur votre site. Je suis ravi que vous aimiez le trailer ! J’ai été surpris par toute l’attention qu’il a suscité ce matin alors que c’était quelque chose de fait il y a longtemps. J’ai juste pensé que mes suiveurs sur tweeter seraient intéressés en le voyant ainsi que par mon expérience avec Richard et Jennifer. Quelques-uns de mes suiveurs sur tweeter et amis sur Facebook ont demandé à ce que je partage le trailer au vue de leur grand intérêt pour Richard et de son incroyable rôle dans 'Le Hobbit'. Il mérite bien sûr tout le succès qui lui est donné tout comme il a été merveilleux de travailler avec lui !

    Sur l’audition de Richard pour le rôle de ‘Daryl’ :

    La remarquablement belle photographie du visage de Richard s’est démarquée des 500 propositions envoyées et j’ai été impressionné par ce qu’il avait fait, ayant tourné dans quelques films et programmes de TV ici là ainsi que par le fait qu’il ait joué dans la Royal Shakespeare Company. Il était à Londres pour une audition/interview. L’audition de Richard pour le personnage de Daryl Newman a été parfaite! Mais ce qui ressortait le plus pour moi, c’était son charme avenant , l’humilité et le charisme que j’ai trouvé attachants et captivants. Je l’ai auditionné sur le champs et ne suis pas allé chercher plus loin. Puis l’adorable Jennifer Taylor Lawrence qui me rappelait Lauren Bacall jeune est venue à l’audition et j’ai eu sa lecture avec lui et il y a eu une alchimie instantanée entre eux professionnellement et devant la caméra. C’est toujours merveilleux de voir quand deux acteurs se rencontrent et ont cette connexion immédiate et cette alchimie sur l’écran. Avec la célèbre voix de Jennifer, sa vulnérabilité aussi bien que son intensité en tant qu’actrice, j’ai senti qu’elle était la bonne moitié (du duo d'acteurs, ndt.) de Richard et en effet elle l’était !

    Où a été montré le film ?

    Je l’ai juste montré à une paire de projections privées mais jamais internationalement parce que je venais d’être diplômé de l’Université, je suis retourné en Californie et ai quitté Londres et j’ai immédiatement commencé à travailler pour Casting Director Victoria (Burrows, la trilogie du Seigneur des Anneaux, King Kong) et puis peu après au département distribution Film/TV de la 20th Century Fox.
    STAGED n’a pas été montré largement à cause de mon emploi du temps chargé à l’époque. C’est une honte parce que nous étions tous très fiers de l’œuvre. Tout récemment ma société a été mise à jour sur IMDB avec mes projets incluant STAGED, et ni le nom de Richard ni le reste de l’équipe et des rôles n’ont encore été ajoutés, hormis Jennifer Taylor Lawrence et moi-même.

     

    Darren se souvient de l’audition :


    La photo du visage de Richard Armitage se distinguait parce qu’il regardait droit vers vous, il ressemblait à un de ces portraits en noir et blanc d’une star de cinéma des années 30 ou 40, alors je me suis senti déjà intimidé mais aussi excité. J’ai pensé qu’il  y avait quelque chose en lui. Je n’étais pas sûr de qui m’attendait . J’espérais qu’il ne serait pas arrogant, ce que peuvent être parfois certains acteurs face à leur manque d’assurance. J’étais aussi un peu nerveux. Après tout, c’était la première audition que je donnais pour mon premier court-métrage.
    On sonna à la porte alors que je sirotais mon thé et j’en renversais accidentellement un peu sur mon pull noir. Dieu merci, il était noir. J’ai respiré profondément pour contrôler mes nerfs. Je me suis dit « Darren, mets juste le projecteur sur lui et ne sois pas nerveux ».

    Quand j’ai ouvert la porte, Richard Armitage se tenait là, vêtu d’un col roulé noir en cachemire et d’un long trench coat en laine, d’un pantalon sombre et de chaussures noires élégantes. Il m’a tendu la main tout en me disant timidement bonjour. J’ai serré sa main, nerveusement. Il était vraiment charmant. Je l’ai conduit dans le salon. A travers la fenêtre, on pouvait voir des paparazzi en bas de la rue à l’extérieur de l’hôpital où la Reine Mère était malade. Richard les remarqua et demanda pourquoi toute cette agitation et je le lui dit. Richard regarda par la fenêtre et dit qu’il aimait le quartier et me demanda comment j’avais trouvé cet endroit. J’ai dit qu’un an et demi auparavant, je cherchais désespérément un endroit où vivre alors que je rentrais à l’Université dans une semaine. J’ai continué en lui racontant comment j’avais rencontré un type dans un pub qui avait entendu dire que je cherchais un endroit et qui m'avait parlé d’une chambre à louer où il logeait de l’autre côté de la rue. Il a dit que c’était incroyable et que j’étais chanceux. Je lui ai dit « C’est sûr c’était de la chance ! Mon logement était littéralement au coin de la rue de l’Université sur Marylebone High Street ». Ensuite, nous avons continué à parler un peu et j’ai passé en revue son CV avec lui . Il m’a dit qu’il venait juste de jouer dans 'Star Wars Episode 1 La menace fantôme' et combien il avait été excité de s’aventurer dans le monde de Georges Lucas et il me l’a décrit. Il jouait un pilote Naboo. Reconnaissons-le, pour beaucoup d’acteurs, être dans un film de Star Wars a été un exploit et un rêve d’enfant. Il avait aussi fait des trucs ici et là. (Cette même année, en 1999, Richard a joué dans Cléopâtre une mini-série, dans le rôle de Epiphanes).

    J’ai servi à Richard un thé chaud et de l’eau et la première actrice est arrivée pour faire la lecture avec lui. Il était vraiment charmant et amical avec elle. C’était une jeune actrice australienne adorable et pétillante et je peux dire qu’elle avait franchement craqué pour lui. J’ai ressenti qu’il y avait quelque chose qui clochait quand ils ont lu. J’ai senti que Richard pensait de même, mais il est resté poli. Puis, la sonnette a retenti et c’était Mademoiselle Jennifer Taylor Lawrence. Je me rappelle lui avoir dit combien je trouvais qu’elle ressemblait à Emma Thompson au téléphone et elle a rit et rougit un peu et m’a remercié pour la comparaison avec une aussi grande star. Je lui ai dit que j’avais du monde qui était en séance pour une audition dans le salon et lui ai demandé si elle pouvait attendre un peu dans la cuisine. Elle a dit que ça ne posait aucun problème. De plus,  je lui ai demandé si elle voulait du thé et elle a dit qu’elle avait sa bouteille d’eau et m’a encouragé à prendre mon temps. J’ai pensé, ouah, elle est bien pour me mettre à l’aise ! Je l’ai aimé dès le début !     

    Staged, 1999Peu après, l’autre actrice est partie et j’ai amené Jennifer au salon. Richard s’est levé du divan alors que je les présentais l’un à l’autre. Tout de suite, j’ai pensé qu’ils avaient l’air vraiment élégants ensemble, comme un couple sorti d’une pièce de Noel Coward. Ils se sont assis dans le canapé et ont lu une scène. Je les ai dirigés un peu comme ils me posaient, de temps en temps, des questions sur les personnages. Ils ont dit qu’ils aimaient le script et qu’ils avaient rarement lu un court morceau qui était aussi centré sur les personnages que dans STAGED. J’étais le témoin d’une évidente alchimie. Je les ai tout de suite adorés ! Quand Jennifer est partie, j’ai gardé un peu plus longtemps Richard. Je lui ai demandé avec quelle actrice il se sentait le mieux. Il a dit qu’elles étaient toutes les deux adorables, mais qu’il était vraiment impressionné par le jeu de Jennifer. Il a suggéré que je la choisisse. Je savais déjà ce qu’il allait dire et avais pris la décision avant de le lui demander et il a corroboré ma décision !

    A l’époque, je pouvais sentir quelque chose de spécial chez lui, je savais qu’il irait loin dans sa carrière et espérais que mon intuition serait bonne. J’étais heureux de l’avoir trouvé ainsi que Jennifer, spécialement parmi les 500 propositions de portraits et CV ! Le rôle de Daryl se jouait entre Richard et un autre acteur ce jour-là, mais bien sûr, j’ai choisi Richard. Après que Richard soit parti, j’ai appelé Jennifer pour lui faire savoir qu’elle avait le rôle de Lily et elle était aux anges. Je lui ai dit que j’avais même demandé à Richard si je devais la prendre et lui ai dit ce qu’il m’avait répondu. Je peux dire qu’elle était enchantée de l’entendre et elle a dit qu’elle se sentait bien avec lui aussi.