• Zoom sur

    Vous trouverez ici plus de détails sur ce qu'on a vu, écouté et aimé.

      

    Ce qu'on a vu

     
    Nord & Sud John ThorntonNord et Sud
    (North and South), BBC, 2004

    Le personnage : John Thornton est un homme qui, avec le soutien de sa mère, a lutté pour arriver où il en est. Toute sa vie tourne autour de sa filature de coton. Il peut paraître dur, autoritaire, un peu brutal, mais lorsque la jeune Margaret fait irruption dans sa vie, c'est l'homme généreux, gentil, sensible, fragile, droit et terriblement amoureux qui se révèle peu à peu.

    Notre avis : Richard EST John Thornton. Charismatique, ténébreux, séduisant. Avec un regard, un sourire, une intonation de voix,           il parvient à faire passer toute une palette d'émotions et de sentiments. Au fil des épisodes, on découvre un homme attachant et comme Margaret, petit à petit, on tombe sous son charme. Il est tant et si bien incarné par l'acteur, qu'à la fin, on ne sait plus si c'est de John Thornton ou de Richard Armitage qu'on est tombée amoureuse !

    Outre cette sublime histoire d'amour, tout dans cette mini-série est parfait. Reconstitution historique, adaptation, décors, photographie, acteurs, musique envoutante... Ce rôle a été déterminant dans la carrière de Richard. Il a été celui qui l'a vraiment révélé et qui l'a amené vers la voie du succès et de la reconnaissance. 

    "J'ai lu le livre avant le casting. Je l'ai dévoré à toute vitesse. Je trouvais qu'il était nécessaire pour ce rôle d'en savoir le plus possible avant d'essayer de convaincre quelqu'un de me donner le rôle de Thornton. Il était important de connaître ce personnage." DVD "Nord et Sud", Bonus: Entretien avec Richard Armitage. Koba Films

       


    The Impressionnists Claude MonetThe Impressionists,
    BBC, 2006

    Le personnage : Claude Monet est un jeune homme plein d’espoir lorsqu’il arrive à Paris pour suivre des cours de peinture. Il y fait la connaissance de Renoir, Degas, Bazille, Manet, Cézanne… Le mouvement impressionniste va naître.

    Notre avis : RA interprète un Claude Monet jeune passionné par son art, obsédé par l’éclat de la lumière du jour qu’il doit absolument reproduire sur la toile. Les cheveux clairs mi-longs et affublé d’une barbichette, il incarne avec enthousiasme le peintre au caractère emporté, insatisfait, exigeant, plein de vie et amoureux passionné. L'histoire est basée sur des lettres et des interviews de Monet.
    Tourné en grande partie en France (Paris, Normandie, Provence, Giverny…), ce téléfilm en 3 parties de très grande qualité, estampillé BBC, nous fait découvrir les lieux, les personnages qui ont inspiré le peintre et ses amis et nous conte la naissance d’un des plus beaux mouvements de l’histoire de la peinture.

    "J'étais plus un fan de Cézanne qu'autre chose. Mais je suis plutôt tombé amoureux du travail de Monet après l'avoir incarné et avoir vu comment cela était fait. Nous avions un artiste sur le plateau qui recréait les peintures. C'était fascinant... Il nous a appris des coups de pinceau et comment mélanger les peintures et j'ai confectionné une reproduction de Monet pendant les répétitions. Ce n'était pas mauvais ! Certaines des prises de vues montrent ma propre main en train de peindre..."  Good impressions, Daily Express Saturday Magazine, april 29 2006, Richard Armitage Central

     

     

     

    Robin des Bois Guy de GisborneRobin des Bois (Robin Hood), BBC 2006-2009

    Le personnage : Guy of Gisborne est le cruel et sombre bras droit du shérif de Nottingham.  Dépossédé de ses biens, il s’est approprié ceux de Robin des Bois et tente de conquérir le cœur de Lady Marianne, auparavant promise à Robin mais abandonnée par  celui-ci parti en Terre Sainte. Gisborne est un être en quête de pouvoir et de reconnaissance.

    Notre avis : Un peu statique et un peu en retrait dans la S1, son personnage s’étoffe dans la S2. Il y est beaucoup plus présent, plus expressif, terriblement sexy mais aussi attachant, malgré sa cruauté, parce que vraiment amoureux d’une Marianne qui le manipule et qui est éprise d'un autre. On sent que grâce à elle, il pourrait basculer du "côté clair de la force"! C’est lors de la S3 -où tout bascule, où tout en lui est brisé - que l’on comprend pourquoi il en est arrivé là.

    Après avoir dépassé la surprise des premiers épisodes – on est devant un Robin des Bois revu et corrigé et très moderne – on se laisse prendre par l’histoire, l’action et l’humour de la série (irrésistible Keith Allen qui incarne le shérif) et malgré tous les efforts de Richard pour qu'on méprise Gisborne... c'est raté !

     «C'est très agréable de jouer un mauvais garçon. L’attraction vient de pouvoir jouer tous ces côtés de votre propre personne, de ce que vous ne pouvez pas être dans la vie réelle, vous savez, vous devez être gentil et poli et je crois qu’on veut tous être un peu plus vilain ."
    Interview GMTV 10 03 2007, Youtube

      

     

    The Vicar of DibleyThe Vicar of Dibley, Christmas special 2006

    Le personnage : Harry Kennedy est un comptable londonien qui débarque dans le petit village de Dibley.  Il y fait la connaissance du vicaire, Geraldine Granger.  Entre eux, le courant passe immédiatement, ils sont irrésistiblement attirés l'un vers l'autre, mais des malentendus surviennent...

    Notre avis : The Vicar of Dibley est une série humoristique, inédite en France, commencée en 1994 qui s'est achevée avec cet épisode en deux parties diffusées les 26 décembre 2006 et 1er janvier 2007. Pour finir en apothéose, les scénaristes recherchaient un acteur superbe qui incarnerait celui qui volerait le coeur de Geraldine. Ce rôle a été pour RA une respiration bienvenue entre les tournages de Robin Hood où il incarne un être sombre qui a rarement le sourire.

    Ce personnage de comptable séduisant, souriant, tolérant, intelligent, attentionné, est LE prince charmant incarné. On sent que l'acteur prend du plaisir à jouer dans cette bluette sentimentale, véritable conte de fées propice aux fêtes de fin d'année. A noter qu'un épisode spécial sans titre a été tourné en 2007 et Richard, qui se fait voler la vedette par le chanteur Sting, y fait deux courtes apparitions.

    " Je crois que l'écriture comique est assez difficile parce que vous n'expliquez pas vraiment le personnage ou révéler le personnage, mais en tant qu'acteur il y a certaines choses qui vous donne un tuyau. Il est un comptable et londonien qui vient vivre à la campagne, alors vous pouvez trouver le ton."  Worshipping Dibley's high-priestess, theage.com.au, december 13 2007, Richard Armitage Central

                                                                                                                                           

     


    MI5 Lucas NorthMI-5
    (Spooks), 
    BBC, 2008-2010

    Le personnage : Lucas North réintègre, au cours d’un échange, le MI-5 (Services Secrets Britanniques) après avoir été emprisonné pendant 8 ans en Russie.
    Personnage troublant et quelque peu trouble, au  départ, Lucas North - mais est-ce son véritable nom - s’avère être un agent efficace et compétent.

    Notre avis : Richard a incarné Lucas North durant les saisons 7, 8 et 9 au fil desquelles il a pris de plus en plus de consistance, certains épisodes étant presque entièrement focalisés sur son personnage et son passé.  

    Collant à l’actualité, sans temps morts, servie par des interprètes de talent, MI-5 est la série de référence en matière d’espionnage anglais. Elle s’est pourtant achevée en 2011 avec la saison 10. Un essoufflement dû, sans doute, a une impression de tourner un peu en rond au niveau scénaristique et certainement au fait que les agents, et donc les acteurs, y disparaissent aussi vite qu’ils y sont apparus. Ce qui a été le cas de Lucas North qui tire sa révérence au bout de 3 saisons. Mais pourquoi l’avoir fait partir de telle manière ?

     

    "J'aime que son histoire (Lucas) en prison est été gravée sur sa peau et ils (les tatouages) peuvent être révélés pour rappeler au public que son passé est encombré de complications. Chacun a une siginification particulière correspondant à une période spécifique de son passé. Le plus important est la peinture de William Blake, Urizen, sur sa poitrine. Il représente Dieu comme l'Architecte et il rappelle à Lucas qu'il peut ne pas être capable de contrôler ou construire sa propre destinée et qu'il sera toujours à la merci de Dieu." Q&A with Spooks's Richard Armitage, BBC Press Office, sept. 2nd 2010, Richard Armitage Central                                                 


     

    Strike Back John PorterStrike Back, Sky 1, 2010

    Le personnage : John Porter est un agent des SAS (Special Air Service). Après une opération foireuse à Bassorah en 2003 dans laquelle deux soldats trouvent la mort, John, jugé responsable, est mis à pied... Sept ans plus tard, il reprend du service au sein de la section 20 du MI-6, les Renseignements de Services extérieurs du Royaume-Uni.

    Notre avis : Peut-on avouer sans honte, en tant que membres de la gent féminine, avoir regardé avec un plaisir coupable cette histoire bourrée de testostérones ? Eh bien oui ! Il est évident que si RA n'avait pas été au casting, un tel achat n'aurait jamais été effectué ! Pourtant, il aurait été dommage de s'en priver. En effet, en ayant distillé, entre moult scènes de fusillade, une certaine dose d'humour et avoir intégré une dimension psychologique, les créateurs n'en ont pas fait qu'une série d'action musclée.

    John Porter est un militaire compétent, véritable machine à tuer. Accusé injustement, bafoué et rejeté par sa femme et sa fille, cet homme, au fil des missions, se révèle capable d'une grande douceur et d'humanité. A son habitude, Richard a su admirablement interpréter ce personnage d'apparence dure et pourtant si vulnérable.

    "Je ne pourrais pas être plus loin de ça ! Je suis le gars qui évacue en peignant et en jouant du violoncelle. C'est probablement pourquoi c'est satisfaisant à faire. C'est une vie que je n'aurais jamais choisie et ne choisirai jamais. C'est donc pourquoi il est intéressant de jouer le personnage, parce que c'est tout à fait éloigné de mes propres aspirations." Richard Armitage talks "Strike back", www.screenrush.co.uk, April 28th, 2010, Richard Armitage Central                            

     

    Bilbo le Hobbit Thorin OakenshieldBilbo le Hobbit : un voyage  inattendu (The Hobbit : an unexpected journey), 2012

    Le personnage : Thorin Oakenshield (Thorin Ecu-de-Chêne) est le dernier descendant des rois de la Montagne, chassé de la Moïra et éloigné de ses richesses par le dragon Smaug. Amer et déterminé, il tente de reconquérir les terres de ses ancètres avec 12 de ses compagnons, le mage Gandalf et Bilbo, un hobbit casanier qui se lance dans cette quête.

     

    Notre avis : Un formidable travail d'acteur pour entrer dans la peau de Thorin ! On sent en lui toute la rancoeur et l'amertume d'avoir perdu son royaume mais aussi toute la force et la volonté de mener à bien son expédition. Peter Jackson a raison de dire que quand il est à l'écran, il attire irréisistiblement le regard... ! Il est sublime. Il a la stature d'un roi, une autorité naturelle. Tout en lui est majestueux. Il fait passer énormément de choses à travers ses silences, ses expressions, ses postures et ses magnifiques yeux : c'est presque lui le héros du film...

    En savoir plus

     

     

     

    Bande annonce

        

    A venir

    Richard Armitage Black Sky

    Black Sky, 2013

    Tournage terminé aux Etats-Unis

     

    Résumé : "En l'espace d'une seule journée, la ville de Silverton est ravagée par un assaut sans précédent de tornades. La ville entière est à la merci des cyclones mortels, alors même que les chasseurs de tempêtes prédisent le pire est encore à venir…

    Racontée à travers les yeux de chasseurs de tempêtes professionnels, amateurs de sensations fortes, et les villageois courageux, le film vous plonge directement dans l'œil de la tempête."  Source Nathan Cress

    Richard Armitage y incarne Gary Morris, un père de famille veuf qui sollicite l’aide des chasseurs de tempête pour retrouver son fils disparu. 

     

    Voir l'article "Tournage de Black Sky" avec extraits de l'interview de Todd Gardner, producteur du film

     

    et Between the Sheets, 2003

    ______________________________________________________

    Ce qu'on a écouté

     

    Trois romans présentés édités, en version abrégée, par Naxos Audiobooks qui sont trois œuvres de la romancière anglaise Georgette Heyer (1902-1974). Richard Armitage en est le narrateur et incarne, avec brio et talent, tous les personnages. Une narration claire, des personnages ayant chacun une intonation de voix et une manière distincte de s’exprimer font que l’on n’est jamais perdu dans le fil du récit. Ces romances historiques enregistrées avec la voix sublime de Richard sont un agréable moyen de perfectionner son anglais !

    Une histoire de la série des "Robin Hood", écrite par Rebecca Levine et lue par Richard. 

      

    Zoom surSylvester, Naxos AudioBooks, 2009

    L'histoire: Sylvester, Duc de Salford, décide de se marier mais trouve des défauts à chaque jeune fille qu’il pourrait épouser. Sa mère lui suggère de rencontrer Phoebe Marlowe, la fille de sa meilleure amie décédée. Lorsqu’il fait sa connaissance, il ne lui trouve que peu d’attraits et se montre peu empressé. Phoebe, persuadée qu’il va faire sa demande, préfère s’enfuir plutôt que d’épouser cet homme qu’elle juge arrogant et méchant.

    Notre avis: Une jolie histoire autour d’une héroïne intelligente, téméraire et qui écrit des romans et d’un héros conscient de son rang, de ses responsabilités, quelque peu cynique et qui cherche la perle rare. Deux personnalités orgueilleuses obligées, au cours du récit, de se côtoyer et qui vont devoir apprendre à composer l’une avec l’autre en abandonnant peu à peu les préjugés et les idées reçues. 
    Recommandation n°1 : se laisser charmer par la voix envoutante de Sylvester.

     

     

     

      

    Zoom surVenetia, Naxos AudioBooks, 2010 

    L'histoire: A 25 ans, Venetia Lanyon, orpheline, vit dans le Yorkshire, en retrait de la société, avec son plus jeune frère, Aubrey, passionné de lecture. Belle, intelligente, malgré deux soupirants, Venetia est déterminée à ne se marier que par amour. Un jour, elle fait la connaissance de son voisin, absent depuis des années, Lord Damerel. Celui-ci, précédé par sa réputation de débauché, se met en tête de la séduire. Mais, surpris par l’esprit vif de la jeune femme, c’est un lien d’amitié amoureuse qui va se tisser entre eux.

    Notre avis: Une héroïne intelligente qui a le sens de l’humour et les pieds sur terre, un héros exilé parce que jugé scandaleux par la bonne société et qui trouve sa rédemption au contact de cette jeune femme font de cette romance un agréable divertissement à écouter.                       
    Recommandation n°2 : se laisser envoûter par la voix sensuelle de Damerel.
     

     

     

     

    Zoom surThe Convenient Marriage, Naxos AudioBooks, 2010

    L'histoire: Le Comte Marcus de Rule doit épouser une des trois soeurs Winwood, son choix se portant sur la plus jolie, Elizabeth. Celle-ci, amoureuse d'un autre homme, est effondrée. La famille, criblée de dettes, ne pouvant refuser une telle offre, c'est Horatia, la benjamine, qui trouve la solution. Elle va voir le Comte pour tenter de le persuader de la prendre, elle, à la place d'Elizabeth. Elle est très jeune, 17 ans, n'est pas une beauté, bégaye et pourtant le Comte accepte le marché.

    Notre avis: Récit plaisant, non teinté d'humour, faisant se rencontrer deux personnages aux antipodes, lui flegmatique, un rien blasé, elle futile, gaffeuse, joueuse invétérée...   Récit virant au vaudeville par les quiproquos qui s'enchaînent autour d'une broche égarée. Mention spéciale à Richard pour son talent à rendre l'héroïne si attachante à travers son bégaiement.
    Recommandation n°3 : se laisser subjuguer par la voix caressante de Marcus.

     


     


    Robin Hood, The Witchfinders, Big Finish Production, 2009

    L'histoire: Le shériff de Nottingham a élaboré un plan pour en finir avec Robin des Bois. Il veut faire accuser de sorcellerie une innocente, Kate, et a engagé des chasseurs de sorcières, que Guy doit superviser. Celui-ci, rongé par les remords après avoir tué sa bien-aimée, est hanté par son image et sa voix...

    Notre avis: L'actiion se situe après la deuxième saison de la série et au début de la troisième. Tuck est présent, Kate ne fait pas encore partie de la bande de Robin des Bois. Guy de Gisborne, tourmenté voit et entend Marianne, qui fait office de conscience.  L'histoire est plaisante à écouter mais n'apporte rien de plus à la série, si ce n'est ces moments où Guy est confronté au 'fantôme' de Marianne. Richard narre le récit et interprète tous les personnages. Une mention spéciale pour son interprétation du shériff ! En bonus, un entretien avec Richard qu'on vous met en intégralité.

     

     

     

     

    Entretien avec Richard à propos de l'enregistrement et de la série 'Robin des Bois' :